Informations

En 2019, le bac brun sera à vos portes !

Certaines municipalités de la MRC d’Abitibi ont décidé de se doter d’une plateforme de compostage et de débuter, dès 2019, la collecte résidentielle* unifamiliale des matières organiques à l’aide du bac brun.

Des séances d'informations auront lieu au sein des municipalités participantes où une foule d'informations vous seront transmises. Les dates de celles-ci vous seront communiquées en 2019. D'autres informations pertinentes vous seront transmises au cours des prochains mois. Restez à l'affût !

*Les résidents des immeubles à multilogements ainsi que les institutions, commerces et industries (ICI) générateurs de matières organiques seront également desservies, ultérieurement.


MUNICIPALITÉS PARTICIPANTES


Pourquoi les bacs bruns ?

Pour répondre à la politique québécoise de gestion des matières résiduelles qui vise à bannir l’enfouissement des matières organiques d’ici 2022.

Parce que le bac brun jumelé au compostage municipal est le complément nécessaire au compostage domestique, la méthode la plus efficace pour récupérer et traiter de grandes quantités de matières organiques dont celles qui ne peuvent être traitées à la maison. La preuve, plus de 300 municipalités aux Québec offrent déjà ce service à leurs citoyens !

De plus, le projet contribuera de manière importante à la diminution des gaz à effet de serre, à la réduction des déchets et à la fabrication d’engrais naturel.

Malgré la peur de l’adaptation et de l’inconnu, il n’y a pas de raisons pour ne pas gérer nos matières organiques. C’est tellement simple !

Politiques gouvernementales

La Politique québécoise de gestion des matières résiduelles prescrit les objectifs à atteindre en termes de gestion des matières résiduelles pour les municipalités et préconise la valorisation de 100 % des matières organiques d’ici 2022. Afin de répondre aux exigences de la Politique, la MRC a adopté, le 22 juin 2016 son plan de gestion des matières résiduelles (PGMR) révisé. Il vise la mise en place d’infrastructures de compostage des matières organiques en 2018, la valorisation de plus de 60 % des matières organiques du secteur résidentiel et l’accès au service de collecte pour le secteur industriel, commercial et institutionnel (ICI) d’ici 2020. Il cible également l’implantation de la collecte des matières organiques sur l’ensemble du territoire.

Enjeux environnementaux

Selon RECYC-QUÉBEC, plus de la moitié de notre bac vert (bac à ordures) actuel est constituée de matières organiques (restes de table, gazon, etc.). Au-delà de constituer une ressource inestimable pour la production de compost et l’enrichissement de nos sols, ces matières sont également la cause de problèmes particulièrement importants dans les sites d’enfouissement. Lorsque les matières organiques sont enfouies, le processus de décomposition s’effectue en l’absence d’oxygène. Il en résulte des émissions importantes de gaz à effet de serre et autres composés nocifs pour l’environnement et la santé. Selon le MDDELCC, la contribution des ordures au bilan québécois d’émissions de gaz à effet de serre était de l’ordre de 7,5 % en 2014 majoritairement causée par l'enfouissement des déchets solides qui comprend les matières organiques 

Que fait-on avec les matières collectées?

Les matières collectées seront transportées jusqu’à la plateforme de compostage de la MRC d’Abitibi située à proximité du lieu d'enfouissement technique de la Ville d'Amos. Les matières issues du bac brun y sont mélangées avec des résidus de bois et autres résidus verts, puis empilées, à l’extérieur, en andains. Ces andains sont retournés fréquemment, ce qui accélère le processus de décomposition et leur permet d’atteindre une température suffisamment élevée pour détruire les graines de mauvaises herbes et pathogènes. Le compost mature sera ensuite tamisé puis redistribué gratuitement aux municipalités. Une portion du compost produit vous sera également redistribuée en remerciement pour vos efforts.


Matières acceptées et refusées

À la base, trier vos matières organiques n’est pas compliqué ! 

Si vous répondez « oui » à une des questions ci-dessous, vous pouvez déposer votre matière dans le bac brun.

3 règles simples :

  1. Est-ce que ça se mange? (ou est-ce une partie de quelque chose qui se mange?)
  2. Est-ce que c’est en papier ou en carton? (souillé ou pour emballer, si non ça va au recyclage)
  3. Est-ce un résidu de jardin? (sauf les branches)

Comestible (résidus de cuisine)

  • Fruits et légumes entiers ou leurs restes (noyaux, coquilles, etc.);
  • Condiments, tartinades, desserts et sucreries;
  • Grains de café et sachets de thé
  • Pain, riz, pâtes, céréales;
  • Produits laitiers solides (fromage, beurre, etc.)
  • Viandes, volailles, poissons et fruits de mers (incluant la peau, la graisse, les os/arêtes/coquilles)

Végétal (résidus de jardin)

  • Gazon, feuilles mortes et terre à jardin pour un maximum de la moitié du bac roulant
  • Aiguilles et cônes de conifères;
  • Fleurs, plantes, mauvaises herbes et résidus de jardinage;
  • Foin et paille;
  • Écorces, copeaux, bran de scie et racine;
  • Branches d’arbres d’un maximum de 0,91 m (3 pi) et de moins de 12 mm de (1/2 po) de diamètre;

Autre

  • Filtres à café;
  • Cartons souillés d’aliments : boîte à pizza, vaisselle en carton, papiers à muffin, etc.;
  • Journaux, essuie-tout, mouchoirs, serviettes de table et nappes de papier;
  • Cendres de bois naturel sans clous (refroidies pendant 7 jours dans un contenant métallique);
  • Cure-dents et bâtonnets en bois;
  • Nourriture pour animaux

COMESTIBLE (RÉSIDUS DE CUISINE)

  • Résidus alimentaires liquides (en grande quantité)

VÉGÉTAL (RÉSIDUS DE JARDIN)

  • Bûches;
  • Espèces exotiques envahissantes (berce du Caucase, renouée japonaise, phragmite, salicaire pourpre)
  • Troncs d’arbres; Branches excédant 1 m de long (3 pi et 3 po) ou 12 mm de diamètre (1/2 po).

Autre

  • Animaux morts (chats, chiens, orignaux, etc.)
  • Briquettes de BBQ, créosote, mégots de cigarette
  • Couches et produits sanitaires (cure-oreille, soie dentaire, serviettes sanitaires, etc.)
  • Matériaux de construction (bois, céramique, stratifiés, gypse, béton)
  • Matières recyclables (verre, métal et plastique)
  • Emballages plastifiés, papier ciré (ex. : contenant de crème glacée)
  • Sacs d’aspirateur et leur contenu, charpie de sécheuse et feuilles de sèche-linge
  • Résidus dangereux (produits nettoyants, huile à moteur, peinture, etc)
  • Sable et gravier
  • Styromousse
  • Textiles, bouchons de liège, cuirs

Précisions sur certaines matières refusées

SACS DE PLASTIQUE OU BIODÉGRADABLES ET VAISSELLE DE PLASTIQUE COMPOSTABLE : 

VERRE :